Delphine Poitevin

« Le chantier comme exercice pratique d’inachèvement lié à l’incertain », Luce Lefebvre

« Si on définit trop l’espace, celui-ci se réduit », Yoshiji Takehara

« Poreuse comme cette roche est l’architecture. Édifice et action s’enchevêtrent dans des cours, des arcades, des escaliers. En tout on préserve la marge qui permet à ceux-ci de devenir le théâtre de nouvelles constellations imprévues. On évite le définitif, la marque. Aucune situation n’apparaît telle qu’elle est, prévue pour durer toujours, aucune figure n’affirme :  » ainsi et pas autrement » », Walter Benjamin

Deux images d’un travail en cours à partir d’une architecture de Mies Van Der Rohe

P1030907.JPG

P1030880.JPG

Dessin sur calque (extrait de la série Pièces)

1- Pièces .jpg

Publicités
Delphine Poitevin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s